5 Solutions naturelles pour soulager vos règles douloureuses

 

Saviez-vous qu’il existe des moyens efficaces et prouvés scientifiquement pour soulager vos crampes menstruelles, douleurs articulaires, jambes lourdes ou douleurs au niveau des reins lorsque vous avez vos règles ? Les méthodes présentées ci-dessous sont naturelles et sans contre-indications (sauf si mentionnées). 

 

 

Tout d’abord, pourquoi subissons-nous tous ces symptômes? 

 

La dysménorrhée (douleurs au bas du ventre ou dans le bas du dos, règles abondantes, etc.) est généralement due à un déséquilibre hormonal entraînant des contractions utérines importantes et douloureuses au déclenchement des règles. 

Nos cycles sont contrôlés par nos hormones, les plus connues sont les oestrogènes et la progestérone. Lors de crampes menstruelles, nous parlons également des prostaglandines, responsables des contractions. Toutes celles-ci agissent à différentes concentrations d’une phase à une autre du cycle menstruel. Si les taux d’hormones sont anormaux, ils peuvent engendrer une cascade d’autres facteurs causant -entre autres- des symptômes parfois invalidants quelques jours avant les règles et/ou pendant. 

Quelques exemples possibles de déséquilibres hormonaux:

  • Un taux de progestérone trop bas = cycles irréguliers, risques de fausses couches
  • Oestrogène trop élevé = sensibilité des seins, endométriose
  • Oestrogène trop bas = baisse de libido, douleurs articulaires, sécheresse vaginale

L’alimentation, le mode de vie et la pollution environnementale jouent également un rôle majeur dans l’apparition de ces symptômes, d’où les recommandations suivantes.

1. 4 poses de yoga pour diminuer l’apparition de crampes menstruelles

 

Introduisez le yoga à votre routine de tous les jours ou, tout du moins, la semaine précédant vos règles. Il existe trois poses de yoga qui aident particulièrement en cas de menstruations douloureuses: la position du chat-vache, celle du poisson, de la déesse du sommeil et celle du cobra (voir les photos ci-dessous).

Ces 4 positions répétées chaque jour avant et pendant vos règles vous permettront d’atténuer la durée et l’intensité de vos douleurs. Les respirations profondes que l’on prend lors d’une séance de yoga et l’état méditatif qu’elle peut entraîner viennent abaisser les taux d’anxiété et de stress en permettant une meilleure oxygénation des cellules et une diminution de l’hormone de stress (cortisol).

Lorsque celle-ci est en excès, elle perturbe l’équilibre estrogène/progestérone, donc on ressort les leggings et tapis de yoga et on se détend ! 

 

Merci à Fiona Gill pour la démonstration des positions I Professeur de Yoga à Tahiti, formée également en yoga prénatal et postnatal. 🧘‍♀️🧡

Facebook: Yoga With Fiona – Tahiti / Instagram: yogabyfiona

 

 

2. Les infusions qui font du bien 

 

GINGEMBRE

gingembreLe gingembre possède des effets anti-inflammatoires, décongestionnants et analgésiques bien appréciés des femmes souffrant de douleurs menstruelles, nausées, constipation ou ventre gonflé ! 

On peut infuser 5g de gingembre frais râpé dans une tasse d’eau bouillante pendant 5-10 min puis boire 2 à 4 fois par jour lorsque les douleurs sont présentes.

 

FRAMBOISIER

framboiseLe framboisier est la plante par excellence pour les “conditions féminines”. En cas de dysménorrhée, elle pourrait être LA plante à laquelle penser pour un travail de fond. Grâce à ses tanins et sa richesse minérale, elle est capable de soulager et peut-être même résoudre vos problèmes menstruels.

On verse 5 c.à.s de feuilles séchées dans 1L d’eau bouillante puis on laisse infuser une demi-heure à 4 heures. On peut en boire 2 à 4 tasses par jour. 

 

3. L’activité physique

 

L’activité physique est l’une des habitudes de vie ayant le plus grand impact sur les symptômes prémenstruels et menstruels ! Les études ont pu démontrer que faire simplement 30 min d’exercice par jour à raison de 3 fois par semaine aurait un impact positif significatif sur le bien-être ressenti des femmes menstruées. Il permet d’augmenter le flux sanguin dans la région du bas-ventre, de mieux oxygéner les muscles et ainsi de neutraliser leurs contractions.

On ne parle pas ici de s’épuiser ni de dépasser ses limites, car ceci pourrait produire l’effet contraire, mais plutôt d’une activité physique modérée. On ressort ses vieilles baskets et on va marcher, courir, faire du vélo ou si on préfère, on va à la salle de sport, ou on se met une petite vidéo YouTube installée confortablement chez soi… les possibilités sont infinies ! Aucune excuse n’est permise ! 

 

4. L’alimentation riche en calcium et magnésium

 

Ces deux minéraux fonctionnent de pair pour calmer les crampes et les douleurs au bas du ventre ou du dos. Le magnésium est également reconnu pour faire baisser  la rétention d’eau et diminuer les états de nervosité et les migraines.

On pense donc à ajouter les aliments suivants à son alimentation, quotidiennement ou au moins la semaine avant ses règles: des graines de sésame, des graines de chia, des algues, du chou frisé ou kale, des légumes verts foncés, des amandes, des noix de cajou, des haricots, ou encore du chocolat noir (attention à ne pas en abuser non plus). 

Une astuce simple pour être sûre de faire le plein, c’est la boîte de sardines ! Très accessible, 100g de sardines équivalent à 467 mg de magnésium et 400 mg de calcium ! Pour vous donner une idée, l’apport journalier conseillé en magnésium est d’à peu près 360 mg/ jour et le calcium est recommandé à environ 1000 mg/ jour (les recommandations dépendent évidemment d’une personne à l’autre, ceci est une moyenne pour un adulte sain).

Pour les végétaliens, on fait le plein de tous les aliments cités précédemment ! On pourrait aussi se faire une cure de jus vert juste avant nos règles ! 

 

5. Les huiles essentielles

 

La trousse “bien-être” pour contrer douleurs, nausées et fatigue pourrait être simplement: estragon, menthe poivrée et ylang ylang. 

  • L’huile essentielle d’estragon est excellente pour les crampes menstruelles, c’est en réalité une très bonne “antispasmodique”. Lors de douleurs, on dilue 2 gouttes d’huile essentielle dans une noix d’huile de tamanu et on masse le bas du ventre. On renouvelle 2 à 3 fois dans la journée si besoin.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée chasse les problèmes digestifs et la nausée mais on l’apprécie également pour contrer les fatigues passagères. Lorsque l’on souffre de nausées, le simple fait de renifler cette huile sur un mouchoir nous fera du bien. Pour se requinquer lors d’une fatigue ou d’une migraine, on applique 1 goutte pure sur chaque tempe (attention aux yeux !). 
  • L’huile essentielle d’ylang ylang est calmante pour le système nerveux. C’est “l’anti déprime » par excellence mais elle a aussi des propriétés antispasmodiques. On peut l’utiliser comme l’estragon en massage sur le bas du ventre en plus de la diffuser dans une pièce pour calmer les sautes d’humeurs, le stress ou les anxiétés. Elle pourra aussi vous aider à mieux dormir le soir. 

*Contre-indications: pour les mamans qui allaitent et les femmes enceintes. 

 

 

Joy Pouliquen, Naturopathe Diplômée